Colloque AFORPEL Paris le 23 novembre 2019

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Colloque AFORPEL Paris le 23 novembre 2019

23 novembre

Programme

ACCUEIL DES PARTICIPANTS: 9.00 / 9.30
OUVERTURE DU COLLOQUE: 9.30 / 10.30
Par Pierre Nantas, Psychothérapeute et Président de l’AFORPEL

Quelques causes :
•Transgénérationnelles et génétiques
•La perte de repères familiaux (divorces, familles recomposées…)
•La mutation des valeurs (développement du concept d’anomie)
•L’augmentation des situations génératrices de stress post-traumatique (harcèlement scolaire, violences conjugales, petite criminalité…)
•Le culte de l’image et les réseaux sociaux, appauvrissement du tissu social au profit des relations virtuelles.
•Banalisation des drogues (cannabis, cocaïne, et drogues de synthèse)

Les principales conséquences :
•Augmentation des co-morbidités (addictions avec et sans prises de produits)
•Développement des comportements auto ou hétéro agressifs (suicides, agressions verbales, physiques…)
•Burn-out, harcèlement moral dans l’entreprise
•Tentatives de suicide (TS), suicides, auto mutilations et agressivité envers les personnes et les objets
•Phobies sociales
•Augmentation de consommation des antidépresseurs, anxiolytiques et alcool

Des réponses insuffisantes ou inadaptées :
•Le diagnostic différentiel du trouble bipolaire vs trouble borderline pose encore parfois des problèmes à certains professionnels de santé.
•Le personnel soignant (psychologues, infirmiers…) n’est pas suffisamment informé ou formé à la prise en charge du trouble de la personnalité borderline.
•La prise en charge médicale et médicamenteuse est encore trop souvent inadaptée ou inefficace.
•En dehors de certains établissements spécialisés, souvent privés, les structures hospitalières psychiatriques en France ne sont pas vraiment adaptées au trouble de la personnalité borderline.

PREMIER EXPOSE 10.30 / 11.00
par le Professeur Bernard Granger, chef du service psychiatrique de l’Hôpital Tarnier
Peut-on être borderline, bipolaire ou les deux en même temps ?
L’importance du diagnostic différentiel

PAUSE: 11.00 / 11.30

DEUXIEME EXPOSE: 11.30 / 12.00
par le Dr…
Les principales co-morbidités du trouble de la personnalité borderline.
Troubles du comportement alimentaire, de l’addiction à la toxicomanie,
que se passe t’il quand le symptôme devient la maladie ?

TROISIEME EXPOSE: 12.00 / 12.30
Par le Dr … médecin psychiatre hospitalier
Intérêt et limites de l’hospitalisation.
Hôpital psychiatrique, clinique, hôpital de jour, quelles solutions pour les patients borderline ?

QUATRIEME EXPOSE: 12.30 / 13.00
Par le Dr … médecin psychiatre
Le traitement médical, efficacité et limites

PAUSE REPAS:13.00 / 14.00

PREMIERE TABLE RONDE: 14.00/15.00
•La psychothérapie avec les borderline par Daria Karaklic,
•La Thérapie comportementale et dialectique (TCD) par Manon Beaudoin
•Le traitement des traumatismes avec l’EMDR par Chloé Dhiel
•Le rôle de l’AFORPEL: Développer le partenariat avec les proches et renforcer le réseau de thérapeutes par Pierre Nantas

Discussion avec la salle 15.00 / 15.30
Réponses des intervenants

PAUSE: 15.30/16.00

DEUXIEME TABLE RONDE: 16.00 / 16.30
Par Pierre Nantas et Franck Lainé (avec le témoignage de participants)

Les borderline anonymes : un espace de parole générateur d’espoir

Discussion avec la salle 16.30 / 16.45
Réponses des intervenants

CONCLUSION DU COLLOQUE: 16.45 / 17.00
Avec le Professeur Bernard Granger et Pierre Nantas

FIN DU COLLOQUE

Participation:
Individuelle: 30.00€,
Couples: 50.00€
Etudiantsdemandeurs d’emploi: 20.00€
Modalités d’inscription: Sur papier libre, inscrivez votre nom, votre numéro de téléphone et votre e.mail et accompagné du règlement de votre participation par chèque à l’ordre de
l’AFORPEL,
128 place Foch
44150 Ancenis St.Géréon

Détails

Date :
23 novembre
Catégories d’Évènement:
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avertissement

La multiplication des sites et des blogs proposant des informations non scientifiques et des prises en charge effectuées par des personnes insuffisamment qualifiées sont susceptibles de nuire aux personnes borderline ou à leurs proches. Nous vous invitons à être vigilants lors de votre choix du thérapeute.