Borderline Anonymes

Constat

Nous recevons chaque jour de nombreuses demandes de soutien qui émanent de personnes qui ont effectivement été diagnostiquées borderline ou qui pensent l’être parce qu’elles en ressentent  tous les symptômes. Trop souvent confondu par les médecins avec les troubles bipolaires qui peuvent faire l’objet d’une prise en charge médicamenteuse et psychiatrique remboursées par la Sécurité Sociale et les mutuelles, force est de constater que le  trouble de la personnalité borderline reste encore difficile à diagnostiquer. Quant à la psychothérapie qui est le seul traitement efficace, elle ne bénéficie d’aucun remboursement.

S’inspirer d’un concept éprouvé

Confrontés à cette situation, l’AFORPEL s’emploie depuis sa création à mieux faire connaître ce trouble auprès des médecins des psychologues et des psychothérapeutes sur le plan national. Malheureusement de nombreuses régions sont encore dépourvues de structures et de personnes formées à sa prise en charge. C’est pourquoi, tout en poursuivant notre action auprès des professionnels, nous avons  pris la décision de créer « les Borderline anonymes » (B.A). Le concept s’appuie sur les mêmes principes qui régissent les groupes de personnes qui éprouvent le besoin de se retrouver régulièrement pour échanger sur les thèmes qui les préoccupent (Weight watchers par exemple).

Les Borderline Anonymes

L’objectif de ce concept est d’offrir aux personnes borderline qui ressentent un sentiment de rejet et d’abandon souvent doublé d’un sentiment de honte ou d’auto-dévalorisation de sortir de leur isolement social et affectif. Leur proposer un lieu d’écoute où elles pourront, sans peur d’être trahis ou jugées, parler de leurs comportements auto-agressifs (scarifications, tentatives de suicide) ou hétéro-agressifs (colères, violences sur les biens ou les personnes), évoquer cette terrible sensation de vide intérieur qui est à l’origine de nombreuses addictions (alcool, stupéfiants,…) et de leurs éventuels troubles du comportement alimentaire (TCA).
Ces groupes s’adressent également aux proches (conjoints, familles) qui sont désemparés par les comportements (menaces de suicide, violences contre les personnes et les biens, addictions…) qu’ils ne peuvent plus gérer

Ce sont ces thèmes et bien d’autres qui seront abordés dans un climat de bienveillance à la faveur des rencontres des soirées Borderline Anonymes qui seront modérées par des bénévoles préalablement formés à l’animation des groupes de personnes borderline et agréés par l’AFORPEL.

Appel à candidatures

Nous recherchons dès maintenant des personnes disponibles qui souhaitent relever ce défi aux côtés de l’AFORPEL. Les qualités requises sont : l’empathie, la capacité d’écoute. Le niveau master en psychologie, un diplôme de gestaltpraticien ou/et la connaissance de la CNV (communication non violente) serait un plus. Une formation gratuite sera proposée à tous les candidats retenus. Adressez votre candidature par e.mail dès maintenant à Manon Beaudoin, vice-présidente de l’AFORPEL chargée des relations avec les particuliers en indiquant vos motivations.

Avertissement

Suite à un piratage de sa boite mail, vous avez peut être reçu un mail de Manon Beaudoin vous demandant de l'aide. Surtout n'y répondez pas.
Nous mettons tout en œuvre pour rétablir une situation normale le plus vite possible.
Nous vous présentons nos excuses pour ce désagrément.Pierre NANTAS, Président de l'AFORPEL