Trouble borderline et alcool / drogues

La prise de substances (drogues ou alcool) est fréquente chez les personnes souffrant d’un Trouble de la Personnalité Borderline. Elle permet de calmer les angoisses, le sentiment de vide ou de solitude, la colère ou bien le désespoir. L’ingurgitation de produits permet la réduction des tensions (bien que plus délétère pour la santé et des prises de risque qui en découlent, le procédé est le même que pour les troubles alimentaires).

Sous l’effet du produit, il peut y a une prise de risque considérable : conduite en état d’ivresse, rapport sexuel non protégé, passage à l’acte …). Une fois l’effet du produit disparu, les personnes ressentent très souvent  un sentiment de honte et de culpabilité, ce qui aggrave leur état d’anxieux. De plus, si les prises sont récurrentes, les personnes deviennent généralement plus sensibles, colériques, impatientes, irritables et déprimées.

Avertissement

La multiplication des sites et des blogs proposant des informations non scientifiques et des prises en charge effectuées par des personnes insuffisamment qualifiées sont susceptibles de nuire aux personnes borderline ou à leurs proches. Nous vous invitons à être vigilants lors de votre choix du thérapeute.